pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1 pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1
banner-call

02.53.93.83.03

En partenariat avec

CCI Nantes St-Nazaire
banner-mobile banner-left banner-right-start banner-right-end

Reprise de l'activité : s'adapter pour être opérationnel

Publié le 07 mai 2020

La crise sanitaire a un impact sur l'ensemble des entreprises du territoire métropolitain. Aujourd’hui petites ou grandes entreprises s'organisent pour une reprise sereine et efficace : retour sur la préparation du déconfinement avec les témoignages de Naval Group et Royal Bikes.

naval-group.jpg

Activité maintenue et réorganisée

« Nous n'avons jamais complètement stoppé notre activité», rapporte Hélène Le Tarnec, directrice de la communication de Naval Group, spécialisé dans les solutions maritimes de défense. Le site Nantes-Indret situé sur la commune de La Montagne compte 1500 collaborateurs. « En concertation avec les partenaires sociaux, nous avons entièrement revu l'organisation du travail. Une grande partie de nos personnels sont en télétravail. Les équipes présentes sur le site sont réparties en deux bordées. Une première équipe travaille le matin et une autre l'après-midi. »

Fermeture temporaire

De son côté, Sylvie Kransse, gérante de Royal Bikes à Nantes, magasin spécialisé dans la vente de vélos de fabrication néerlandaise et de réparations tout cycles, le début de la crise sanitaire a été compliqué : « Faute de case à cocher sur l'attestation de déplacement, plus personne ne pouvait venir dans notre atelier, j'ai donc dû le fermer et mettre le technicien qui travaille avec moi au chômage partiel ».

Être réactif

Pour maintenir son activité, Naval Group a dû s'adapter rapidement. « Nous avons la chance d'avoir sur le site, une médecine du travail et des pompiers. Avec eux et les équipes hygiène sécurité et environnement (HSE), nous avons pu rapidement définir les gestes barrières, cartographier le site pour organiser au mieux le travail et déployer sur chaque zone, un·e référent·e sanitaire. », explique Hélène Le Tarnec.

Reprise sur les chapeaux de roues

Sylvie Kransse a pu rouvrir son magasin le 5 mai dernier : « L'achat ou la réparation d'un vélo sont devenus de première nécessité. Ajoutez à cela l'annonce du gouvernement de la mise en place d'une prime pour effectuer des réparations sur son vélo et le téléphone s'est remis à sonner. J'ai rouvert l'atelier toute seule pour l'instant, mon technicien va bientôt pouvoir reprendre, nous avons énormément de demandes », se félicite la gérante.

Gestes barrières et équipements de protection

Chez Naval Group, l'organisation mise en place pendant le confinement va rester en place après le 11 mai. « Aujourd'hui, nous sommes à plus de 35% de présentiel. Nous mettons à disposition de toutes personnes entrant sur site tous les équipements nécessaires pour désinfection, lavage des mains, port du masque si souhaité ou si leur activité le nécessite. Chaque personne est directement accompagnée à son poste le jour de sa reprise pour partager les nouvelles modalités de fonctionnement sur sa zone de travail. Pour celles et ceux qui sont en télétravail mais qui ont besoin de venir sur place pour se reconnecter à des serveurs internes, nous avons mis à disposition des salles préparées et régulièrement désinfectées. », précise Hélène Le Tarnec qui ajoute : « L'enjeu est pour nous qu'à fin mai, toutes les activités de production soient redémarrées ».

Nettoyage et distanciation

La gérante de Royal Bikes prend elle aussi des précautions. « Pour respecter les mesures de distanciation, nous accueillons les clients un par un dans la boutique. Nous avons du gel hydro-alcoolique et des masques à leur disposition. Pour les essais de vélos neufs, nous demandons aux clients de se laver les mains et nous nettoyons le guidon, la selle et les parties du vélo qui sont susceptibles d'être le plus exposées avant et après l'essai. Les vélos déposés en réparation sont également nettoyés. Côté atelier, le technicien travaille derrière une verrière, les clients ne doivent pas franchir cette barrière. »