pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1 pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1
banner-call

02.53.93.83.03

En partenariat avec

CCI Nantes St-Nazaire
banner-mobile banner-left banner-right-start banner-right-end

Nautisme : Armel Tripon s'associe avec le Technocentre Airbus pour un projet de bateau éco-responsable

Publié le 15 septembre 2021

Vainqueur de la Route du Rhum en 2018, 11e du Vendée Globe 2020, le navigateur nantais Armel Tripon s'est lancé un nouveau défi : fabriquer un bateau à partir de matériaux recyclés. Le skipper va s'appuyer sur les entreprises locales et le dynamisme de la filière nautique du territoire.

 

« Construire un bateau plus durable, c'est une idée que je mûris depuis plus de deux ans » , raconte Armel Tripon. Le navigateur vient de franchir une première étape importante pour mener à bien son projet puisqu'il entame une collaboration avec le Technocentre Airbus de Bouguenais. L'avionneur va fournir des fibres de carbone déclassées et des chutes de pièces composites. « Airbus a une volonté de recycler ses matières premières. Les déchets des uns deviennent les pépites des autres », s'enthousiasme Armel Tripon. Le cabinet d’architectes VPLP Design et la classe Imoca font également partie de l'aventure.

Une filière nautique dynamique et innovante

Un projet fou qui s’inscrit dans la stratégie nautique de Nantes Métropole, engagée aux côtés de ses acteurs industriels et économiques pour accélérer des innovations technologiques et des expérimentations en faveur d’un nautisme durable, une filière particulièrement dynamique sur le territoire. Un dynamisme que confirme Armel Tripon : « Il y a un vrai foisonnement et une vraie énergie qui invitent à développer des projets et des facilitateurs qui s'engagent pour les réaliser ». Ce n'est pas la première fois que le navigateur s'appuie sur les acteurs métropolitains. Le siège en fibre de carbone biosourcée d'Occitane en Provence, l'Imoca avec lequel il a couru le dernier Vendée Globe avait été réalisé par l'IRT Jules Verne et pour sa préparation physique, le skipper avait été accompagné par l'Université de Nantes.

Un appel aux entreprises pour soutenir le projet

Armel Tripon lance un appel aux entreprises du territoire pour sponsoriser l'aventure et permettre à ce nouvel Imoca de prendre le départ du Vendée Globe en 2024. «  Nous voulons fédérer les acteurs autour de ce projet très engageant pour les entreprises et leurs salariés. Le bateau sera à la fois la démonstration qu'on peut construire des bateaux de manière plus durable et une belle illustration du dynamisme et de la solidité de la filière nautique du territoire », explique le navigateur. Et si c'était le nom de votre entreprise qui s'écrivait en toutes lettres sur la coque du futur bateau d'Armel Tripon au départ du prochain Vendée globe ?

 

Photo illustration : © Armel Tripon / L'Occitane en Provence #VG2020