pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1 pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1
banner-call

02.53.93.83.03

En partenariat avec

CCI Nantes St-Nazaire
banner-mobile banner-left banner-right-start banner-right-end

Forum de l'économie responsable : Nantes Métropole et les acteurs économiques mobilisés pour l'emploi

Publié le 23 mars 2022

Le 24 février dernier avait lieu à Nantes, le forum de l’économie responsable. L'occasion de présenter la stratégie métropolitaine en matière d'innovation et d'emploi et de rappeler la mobilisation de la Métropole et des acteurs économiques en terme d'emploi et d'insertion.

L'emploi au cœur du développement économique responsable

La seconde table ronde du forum de l'économie responsable portait sur l'emploi et l'insertion. Si la situation économique et celle de l'emploi sont plutôt bonnes sur le territoire et ce malgré la crise sanitaire, certaines entreprises ont des difficultés à recruter et certains publics comme les jeunes ou les séniors, peinent parfois à trouver un emploi. « L'emploi est au cœur du développement économique responsable. Cela demande de nouvelles compétences aux entreprises et il faut les anticiper et  accompagner les entreprises à faire leur transformation », a détaillé André Sobczak, vice-président de Nantes Métropole délégué à l'emploi et à la Responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

 

Travailler collectivement

 « Le jeu à la nantaise c'est public-privé-collectivité, mais également entre les entrepreneurs. On doit travailler avec tous les acteurs de l'écosytème. Il faut des ponts entre les écoles, l'université et les entreprises. Mais il faut aussi que les entreprise ouvrent leurs portes pour faire découvrir leurs métiers », a rappelé Laurence Vernay en charge de l'emploi et de la formation à la CCI Nantes Saint-Nazaire. Des ponts sont également à créer avec les quartiers prioritaires. «  Il faut poursuivre la rencontre entre les quartiers et les entreprises et travailler sur les filières pour que les écoles ouvrent leurs portes aux jeunes des quartiers », a souligné Pierre Quénea, vice-président de Nantes Métrople délégué à la politique de la ville.

 

Innover et valoriser

Pour André Sobczak, le développement économique responsable passe à la fois par l'innovation et la valorisation : « Nous devons trouver des solutions à mettre en place collectivement, comme le tutorat dans l'emploi, le mentoring ou le parrainage, mais il faut également valoriser les entreprises qui prennent la peine de se questionner et de se transformer. C'est le cas par exemple,  avec le label entreprise accueillante qui valorise des entreprises qui sont dans une démarche d'ouverture. »
 

Les clauses sociales, un levier pour l'insertion

Depuis 2004, Nantes Métropole favorise l'insertion des personnes éloignées de l'emploi grâce à la clause sociale. Ce dispositif permet de réserver une partie du travail généré par un marché public à des personnes éloignées de l'emploi. Le chantier Brick du Bas-Chantenay et le transfert de la gare de fret dans le quartier Doulon sont deux exemple qui illustrent bien cet engagement collectif, entre la Métropole et les entreprises.

  • Sur le chantier Brick

11 lots sur 15 comportaient une clause d'insertion, avec pour objectif de réserver 6 550 heures de travail à des personnes éloignées de l'emploi. 10 entreprises ont réalisé, et pour la plupart dépassé, leur engagement d'insertion (corps de métiers: gros-oeuvre, couverture bardage, menuiserie, cloisons sèches, revêtement de sol, peinture, chauffage plomberie, électricité, aménagements extérieurs). Au terme du chantier, ce sont 8 420 heures de travail qui ont été réalisées par 45 personnes rencontrant des difficultés d'insertion, soit 129 % de l'objectif initial. L'aménagement des espaces publics (non achevé à ce jour), a également généré 538 heures de travail pour deux personnes en difficulté d'insertion professionnelle, soit 108 % des 500 heures prévues initialement pour les entreprises Colas et IdVerde.

  • Sur le transfert de la gare de fret :

23 000 heures d'insertion étaient prévues au départ dans les marchés et 25 000 heures ont été  réalisées. 54 personnes éloignées de l'emploi ont pu accéder à une contrat de travail, 13 entreprises ont été accompagnées pour la réalisation de ces heures d'insertion ( 10 entreprises titulaires et 3 cotraitants ou sous-traitants).
 

Pour regarder l'ensemble des tables rondes en replay
 

Pour en savoir sur la stratégie de développement économique de la Métropole
 

Pour en savoir plus sur la première table ronde du forum consacrée à l'innovation au service des transitions