pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1 pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1
banner-call

02.53.93.83.03

En partenariat avec

CCI Nantes St-Nazaire
banner-mobile banner-left banner-right-start banner-right-end

Collecte des déchets électroniques : Vertou se mobilise

Publié le 28 septembre 2021

Le 24 juin dernier, une grande collecte de déchets électriques et électroniques (D3E) était organisée à Vertou. Une vingtaine d’entreprises ont pu se débarrasser gratuitement de leur vieux matériel encombrant, et faire un geste en faveur du recyclage.

La démarche

Que faire de ses vieux matériels informatiques ? La question se pose dans toutes les entreprises. Téléphone, imprimante, ordinateur, voire cartouches d’encres usagées… Les équipements obsolètes s’accumulent souvent, faute de démarche engagée en faveur de leur recyclage. Nantes Métropole, le Réseau des Entreprises Vertaviennes (REV) et la mairie de Vertou se sont associés à la CCI Nantes Saint-Nazaire et à l’ADEME pour organiser une grande collecte gratuite le 24 juin dernier.

Un cercle vertueux

Les avantages d’une telle opération sont multiples. Les matières ainsi recyclées retrouvent une nouvelle utilisation, limitant le recours aux matières premières. Une collecte de grande ampleur limite également le transport, et donc les émissions de gaz à effet de serre dans une logique d’économie circulaire. Enfin, elle donne l’occasion pour l’entreprise de mobiliser ses collaborateurs autour d’une cause vertueuse.

Un succès pour une première

Olivier Bonnet, directeur de l’entreprise de carrelage Bonnet a participé activement à l’opération : « Nous avons été accompagnés par Nantes Métropole pour mettre en place cette collecte sur la zone de la Vertonne. J’ai mis à disposition mes locaux pendant une demi-journée pour que les entreprises apportent leurs déchets. Nous avons été surpris par la quantité d’objets qui étaient stockés dans les entreprises. Au total nous avons récolté 2,5 tonnes qui ont été ensuite confiées aux centres de tri chargé de les traiter ».