pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1 pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1
banner-call

02.53.93.83.03

En partenariat avec

CCI Nantes St-Nazaire
banner-mobile banner-left banner-right-start banner-right-end

Conjoncture économique : la bonne surprise de 2021

Publié le 29 décembre 2021

La dernière note d’analyse de l’agence d’urbanisme de la région nantaise (Auran) montre que le premier semestre 2021 a été marqué par un fort rebond de l’activité économique après une récession record en 2020. Cependant, certaines situations demeurent encore contrastées.

 

Une analyse précieuse

La note de l’Auran présente une photographie précise et documentée de la reprise économique dans la métropole nantaise. Elle met en exergue les défis auxquels sont confrontés les dirigeants d’entreprise, principalement en matière d’approvisionnement et de recrutement. Au-delà de l’analyse, elle propose également des pistes, autour de la RSE, pour faire face à ces challenges, en travaillant notamment sur leur marque employeur.

Un retour à l’avant-crise

À Nantes métropole l’emploi a retrouvé son niveau de pré-crise dès le premier semestre 2021. Malgré de vives tensions sur les approvisionnements dans certains secteurs comme le bâtiment, l’industrie ou le commerce, le moral des chefs d’entreprise est en hausse. La tendance est principalement portée par la forte reprise de l’emploi intérimaire.

Des secteurs encore en tension

Dans certains secteurs, le niveau d’embauche demeure inférieur à celui de 2019. C’est particulièrement le cas dans l’hôtellerie-restauration. La filière souffre de son manque d’attractivité lié à de faibles niveaux de rémunération et des conditions de travail difficiles.

Décrue sur le front du chômage

Les inscriptions à Pôle Emploi sur la métropole nantaise poursuivent leur décrue, toutes catégories confondues. Cependant, les demandeurs d’emploi de moins de 26 ans sont toujours significativement plus nombreux qu’en 2019.

Les chiffres clés sur la métropole

+ 2,4% d’emploi salariés privés au 2e trimestre 2021 par rapport à 2020

+ 2,4% d’emplois intérimaires au 2e trimestre 2021 par rapport à 2020

33 173 demandeurs d’emploi de catégorie A enregistrés à Pôle-emploi en septembre 2021, en baisse de 13 % (10 % pour la France) par rapport à 2020.

+ 13% de demandeurs d’emplois en fin de moins de 26 ans et d’allocataires du RSA en septembre 2021 par rapport à 2019.