Logo Nantes métropole RSE

Les Mini Mondes : des jouets éco-conçus 100% Made in France

Bonnes pratiques • Activités économiques responsable • Activités de service
Les Mini Mondes des jouets éco-conçus 100% Made in France

Les Mini Mondes est une marque nantaise de jouets et magazines pour enfants écoresponsables et 100% Made in France.

L’intention initiale

Pourquoi avoir lancé cette action à l’origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

En 2019, Marine Bocabeille et Quentin Ory se rencontrent grâce à Imagination Machine, le start-up studio nantais. Ils décident alors de produire « les jouets les mieux fabriqués au monde » et créent Les Mini Mondes. Des jouets 100% en plastique recyclé, de fabrication locale en anticipant la fin de vie des produits : une démarche globale en somme.

Cette volonté est née d’un double constat :

  • L’industrie du jouet est très polluante: 80% de la production est faite en Asie avec du plastique d’origine fossile, non renouvelable. Elle génère 100.000 tonnes de déchets par an en France. Cette industrie n’a pas évolué depuis 30 ans. Les co-créateurs avaient envie de repenser la fabrication du jouet et de trouver le bon compromis entre le bois, plébiscité par les parents, et le plastique, qu’adorent les enfants. « Le plastique recyclé s’est imposé à nous ».
  • L’univers du jouet et des magazines pour enfants traditionnel est très genré. Les créateurs des Mini Mondes avaient à cœur de prendre le contre-pied en proposant un univers inspirant autour du voyage de la famille Duchemin, soucieuse des enjeux écologiques de notre planète. Exit les histoires de princesses, policiers et super héros : place à la découverte du monde à bord du van de Mini Mondes !

La mise en œuvre & les moyens

Comment vous y êtes-vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ? Sur quoi vous êtes-vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre) ?

Tous les produits des Mini Mondes (jouets et magazines) sont 100% Made in France et proposés à des prix abordables. Les jouets sont éco-conçus et fabriqués à partir de plastique recyclé. Le but étant de réduire autant que possible leur impact écologique, de la conception jusqu’à l’emballage.

Un projet co-construit

Avant de lancer Les Mini Mondes, Marine Bocabeille et Quentin Ory ont rencontré plus de 200 parents pour co-créer le projet. Les retours étaient quasi unanimes : les parents préfèrent les jouets en bois pour des raisons esthétiques et de durabilité, alors que les enfants jouent davantage avec des jouets en plastique.

Il a alors fallu trouver le bon compromis pour répondre à cette double attente et à ce changement de consommation.

Pendant 6 mois, ils ont travaillé avec un laboratoire proche de Poitiers sur une matière innovante, intégralement recyclée (à partir de déchets de packaging), dégradable (en compost industriel) et normée jouet.

Après plusieurs mois de tests, ils ont abouti à une matière écoresponsable de qualité. Cette matière est certifiée « OK compost », ce qui signifie que les jouets peuvent disparaitre dans un compost industriel.

Des jouets made in France

Toute la fabrication est réalisée à moins de 300 kilomètres des bureaux des Mini Mondes à Nantes : une usine en Bretagne (Forêt-Fouesnant), des partenaires dans l’Ouest de la France, un bureau d’études à Angers, un laboratoire partenaire près de Poitiers et un tampographe en Vendée.

Les visages de la famille Duchemin sont imprimés à l’aide de colorants naturels.

Un conditionnement en circuit-court

L’entreprise reçoit ses jouets sous forme de petites pièces. Elle travaille avec un ESAT situé à Thouaré-sur-Loire pour l’assemblage et le conditionnement des jouets. Tout est pensé en amont pour réduire au maximum les déchets : l’emballage du van se transforme en garage, les pièces défectueuses sont réutilisées.

Le stockage des produits se fait quant à lui à Nantes.

La seconde vie des jouets

Les enfants ne jouent pas toujours longtemps avec leurs jouets. C’est pourquoi en 2022, l’équipe des Mini Mondes a souhaité aller encore plus loin : favoriser la seconde vie de leurs produits en proposant à leurs clients de renvoyer les jouets avec lesquels leur enfant ne joue plus. En échange, ces derniers reçoivent un bon pour acheter d’autres jouets d’occasion.

Pour faciliter la reprise des produits, les Mini Mondes est associé à l’entreprise nantaise Le Ricochet Nouvelle fenêtre.

Les résultats

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

  • 100 000 parents et leurs enfants clients, en 2 ans
  • 35 000 abonnés au magazine « Carnet de Voyage »
  • Une forte satisfaction client : 4,9/5 comme note moyenne sur internet.
  • Au début la vente des produits se faisait intégralement sur le site web des Mini Mondes. Après avoir démarré la commercialisation physique dans les boutiques de Nature & Découvertes depuis l’été 2021, l’entreprise travaille désormais avec plus de 200 boutiques partenaires en France.
  • Une démarche circulaire : l’entreprise a déjà récupéré et rebroyé plus de 36.927 pièces de jouets depuis le lancement du procédé en 2021. Et recyclé 143 magazines à septembre 2022.

Les facteurs clés de succès et écueils à éviter

  • Se faire accompagner et bien s’entourer. Les créateurs des Mini Mondes se sont faits accompagner par un studio de design spécialisé dans le jouet, car ils ne venaient pas de ce secteur. Ils se font également accompagner par un startup studio sur la comptabilité, les aspects juridiques et financiers et les RH, pour les appuyer dans le développement fulgurant de leur entreprise, notamment en termes de masse salariale.
  • Co-créer avec sa communauté. La communication de la marque se fait essentiellement via les réseaux sociaux. L’équipe des Mini Mondes demande des retours réguliers à ses clients pour améliorer les produits et lancer de nouveaux projets (via de courts sondages sur les réseaux sociaux ou l’organisation d’ateliers plus poussés avec des parents et enfants pour tester les produits). Il faut à la fois embarquer les parents, mais aussi fidéliser les enfants.
  • Être passionné et convaincu par la mission de son projet. Avoir un ton authentique dans la communication : co-créer mais aussi partager les coulisses de la marque sur les réseaux sociaux pour fédérer la communauté et les clients.
  • Proposer des produits écoresponsables à des prix accessibles au grand public pour éviter de créer une marque élitiste.

Contacts et coordonnées