pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1 pictos_portailE simpleicon.com Collection Of Flat Icon, Symbols And Glyph Icons pictos_portailE background Layer 1
banner-call

02.53.93.83.03

En partenariat avec

CCI Nantes St-Nazaire
banner-mobile banner-left banner-right-start banner-right-end

60 000 rebonds : "il y a une vie après la liquidation !"

Le 4 décembre, l’association 60 000 rebonds Grand Ouest organise son deuxième « forum annuel du rebond ». L’occasion de faire connaître sa mission d’accompagnement des chefs d’entreprises après une liquidation.

 

"Je savais que je vivais les derniers mois de mon entreprise, mais quand j’ai dû me résoudre à la liquidation judiciaire, je me suis effondré." Comme Stéphane Pasquet, ancien patron d’une entreprise de négoce, près de 60 000 dirigeants sont confrontés chaque année à la défaillance de leur entreprise. Arrêt brutal de l’activité, perte de revenus, dettes…. une épreuve dont certains peinent à se relever. C’est pour leur venir en aide que Philippe Rambaud a créé 60 000 rebonds en 2012. L’association est depuis présente dans 24 villes en France.
 

Soazig Renault etPhilippe FourquetReconstruire le socle personnel
"Nous proposons un accompagnement structuré, individuel et collectif, qui aides les entrepreneurs à la fois à tourner la page et à construire un nouveau projet", explique Philippe Fourquet, président de l’association 60 000 Rebonds Grand-Ouest. Les entrepreneurs accompagnés bénéficient de 7 séances de coaching individuel avec un coach professionnel certifié, qui permettent de "reconstruire le socle personnel". "Le sentiment de culpabilité excessif et le déni de responsabilité sont les principaux écueils qui guettent les entrepreneurs après un échec, explique Philippe Fourquet, Les coachs les aident à analyser ce qui s’est passé, à faire la part des choses et à retrouver l’estime de soi. L’objectif est de comprendre ses erreurs pour ne pas les reproduire."

 

Bâtir un nouveau projet professionnel
Tout au long de son suivi par l’association, soit pendant un à deux ans en moyenne, l’entrepreneur accompagné bénéficie du soutien d’un parrain ou d’une marraine. Chef d’entreprise en activité, il ou elle l’aide à bâtir un nouveau projet professionnel. "Nous posons un regard distancié, à la fois critique et bienveillant sur les pistes envisagées par la personne, témoigne Fabienne Riou, gérante d’un cabinet de conseil et marraine. Notre rôle est aussi de l’aider à se re-créer un réseau professionnel."


La solidarité collective à l’oeuvre
En complément de l’accompagnement individuel par le coach et le parrain, une réunion collective mensuelle rassemble tous les membres de l’association : entrepreneurs en cours d’accompagnement et entrepreneurs "ayant rebondi", coachs et experts. "Un temps fort qui fait la part belle à la solidarité collective et qui permet aux entrepreneurs « en rebond » de rencontrer ceux qui ont « rebondi » et vont mieux", commente Philippe Fourquet. Pour l’association, une personne qui a rebondi est une personne qui a construit un nouveau projet professionnel, qu’il soit entrepreneurial ou salarial. C’est le cas de 97 % des entrepreneurs suivis par l’association.
 

Un rebond réussi
Stéphane_Pasquet.jpgUn an et demi après la liquidation de son entreprise, Stéphane Pasquet a commencé à rebondir. "J’ai eu la chance de connaître l’association la veille de ma convocation au tribunal de commerce et j’ai pu démarrer le suivi quatre mois plus tard. Grâce au coaching, j’ai pu faire face à un sentiment de culpabilité d’autant plus fort que l’entreprise que je dirigeais avait été créée par mon père. Le parrain m’a ensuite aider à privilégier une de mes pistes. Je n’ai pas encore quitté l’association mais je me considère « en rebond »." A la veille de lancer une nouvelle activité de courtage en crédit immobilier, Stéphane Pasquet peut à nouveau envisager l’avenir sereinement. "Aujourd’hui, je peux dire qu’il y a une vie après la liquidation !"

 

 

 

En bref
    • 150 bénévoles (coachs, parrains, experts) interviennent pour l’association territoriale Grand-Ouest (Bretagne et Pays-de-la-Loire)
    • 75 entrepreneurs accompagnés en 2018 sur le Grand-Ouest (450 au niveau national en 2017)
    • 30 € d’adhésion annuelle pour être accompagné par l’association